Les mariages religieux

illustration Les mariages religieux

Quelque soit le type de mariage que l'on souhaite organiser, il faudra pour qu'il soit transcrit dans les registres de l'état civil que le couple échange ses voeux devant Monsieur le Maire. Pour les personnes qui sont croyantes, il sera également impératif de passer devant l'autorité religieuse de sa confession qui validera cette union.

Le mariage religieux tout d'abord. Il consiste à se présenter devant l'autorité religieuse de sa confession et selon les préceptes et les règles en vigueur à s'unir devant Dieu. Cette cérémonie peut se faire dans l'intimité ou bien en public choisi. En fonction des confessions, on trouve l'une ou l'autre des coutumes. L'idée étant que Dieu valide cette union.

Le mariage catholique pour lequel il faut constituer un dossier avec notamment un certificat de baptême ou la dispense de l'évêque en cas d'absence de baptême et un texte dans lequel les deux mariés se jurent union et respect avec la volonté d'élever leurs futurs enfants dans la foi. Ce document doit également comporter toutes les informations concernant les témoins : noms et coordonnées. Les bancs suite à la validation de l'évêque seront publiés dix jours avant la cérémonie sur la porte de l'église. Cette cérémonie sera organisée en concert avec le prêtre sur une période de six mois durant laquelle s'échelonneront environ quatre rendez-vous durant lesquels l'ensemble de l'organisation sera vue : chants, discours et cortège.

Le mariage orthodoxe quant à lui se déroule en deux étapes avec les fiançailles qui sont célébrées au fond de l'église suivies par le mariage devant l'autel et célébré par le pope de l'église orthodoxe. Le mariage demande moins de procédures administratives que le mariage catholique, seul un acte de naissance est nécessaire. Pour ce qui est de la préparation de la cérémonie, il suffit de valider l'ensemble du déroulement avec le pope lors de trois à quatre rendez-vous qui sont fonction tant des mariés que du pope.

Les autres confessions

Le mariage juif : Un dossier est à monter qui comportera un certain nombre de document relatifs en outre à la validation de la religion juive des parents. Leur acte de mariage, la ketuba des parents sont essentiels pour pouvoir se marier dans une synagogue. Le mariage sera célébré dans la synagogue de leur choix après validation auprès du rabbin de la catégorie et de la durée de la cérémonie. En vue du mariage, la future épouse sera formée généralement par la femme du rabbin. Cette dernière lui apprendra entre autre à cachériser la viande et à séparer la viande. En ce qui concerne la préparation de la cérémonie en elle-même, la veille la future mariée ira au mikvé avec les femmes de son entourage pour participer au rituel du bain de purification après lequel elle recevra une attestation essentielle à la validation de son mariage. Le sabbat qui sera à respecter juste avant la cérémonie est l'occasion pour le futur couple de se rendre à la synagogue pour faire bénir leur futur foyer. Enfin, le jour J, ils garderont le jeûne jusqu'à la cérémonie.

Le mariage protestant, seul le certificat de mariage civil est demandé. Un rendez-vous doit être fixé avec le pasteur quelques semaines avant la cérémonie durant lequel il s'agit de valider l'organisation de la célébration en ce qui concerne les chants, les discours ou les cantiques.

Le mariage musulman est le plus simple. Il ne demande aucun document seul le mari doit être obligatoirement de confession musulmane, la cérémonie se déroulera soit chez les parents soit à la mosquée. C'est un imam qui célèbre la cérémonie entouré de la famille et des amis du couple.