Interview de Jérome Morin

Les interviews Annuaire-photographe.fr : Jérome Morin

Jérome Morin

Mr Jérôme Morin - Fou d'Images
34 rue Vaugelas - 74000 Annecy
www.foudimages.com/
Fiche et contact email, cliquez ici

Membre Jingoo depuis Octobre 2007

-> Bonjour Jérôme,
Tout d'abord, bravo de la part de toute l'équipe Jingoo !
2013 est votre année ! Après avoir raflé, lors du concours MPPF, une médaille d'or, une médaille d'argent et deux médailles de bronze, vous récidivez avec un « portraitiste de France » et, cerise sur le gâteau, l'Objectif d'or 2013 ! Stupéfiant en terme de résultats !

« Enfin »,dirons-nous coté Jingoo ; des récompenses bien méritées ! La meilleure récompense pour un photographe est avant tout ses clients.
Mais là, quand-même, la reconnaissance par la profession, de la qualité et de la pertinence de votre travail, cela doit faire quelque chose, non ?
"Oulalala !comment dire? ... Cela, je ne m'y attendais pas ! J'espérais le portraitiste de France mais l'Objectif d'or, en plus... C'est quand même magique ! Je dirais même hallucinant ! Surtout, être reconnu pas ses pairs ; c'est quand même une belle chose dans la vie d'un photographe.
Comme je regrette de ne pas avoir été à la rencontre ! Mais bon, j'avais pas mal de travail sur Annecy. J'ai vécu un gros moment d'émotion, j'ai pleuré pendant 3 jours, tous les messages que j'ai eu... wahoouuuuuu !!!"
-> En 2010, nous vous avions interviewé car vous étiez déjà atypique et performant.
Nous avions vu en vous « le futur », que ce soit dans votre style de prise de vues, votre travail post-production, vos méthodes pour vous faire connaître et vendre vos prestations.
Tout cela n'était pas passé inaperçu chez nous. Il aura fallu attendre 2013 pour vous voir exploser au grand jour, l'attente fut-elle longue pour vous ?
 "Je dirais que ce fut plus rapide que prévu, enfin... Je ne sais pas.
Ça fait quand même 15 ans que je vis de la photographie mais il est vrai que ça ne fait que 3 ans que je fais du studio. Et je dirais même que j'ai fait l'acquisition, depuis 5 mois seulement, d'un vrai studio tout neuf ! C'est donc à ce moment là que j'ai commencé à partir sur le traitement des mes images d'enfants. Je me sentais bien dans mon lieu de travail. Alors oui, je dis que c'est quand même rapide.
Il est vrai aussi que j'ai des amis photographes évoluant dans tous les styles, donc leurs petites astuces que j'ai pu mettre à ma sauce m'aident beaucoup.
Après, j'ai aussi passer des heures à regarder, à chercher sur le net, à comprendre et j'en apprends encore tous les jours."
-> L'objectif d'or et les autres récompenses vous apportent quoi personnellement et professionnellement ?
 "Une grande satisfaction personnelle. Mon travail plaît à la profession; je vais faire en sorte que ça m'ouvre d'autres portes. Ça, l'avenir nous le dira.
Je suis un peu plus serein maintenant mais toujours pas sûr de moi et je pense que ça m'aide... Insatisfait permanent !"
-> Pensez-vous aller plus loin dans les concours, participer par exemple au QEP, ou aux Photographies de l'Année ?
Un trophée européen, ça peut le faire quand-même, non ?
 " Il y a 2 ans, Franck Lecrenay me disait : « Tu devrais faire le QEP avec tes photos de festival Paradisio ; j'ai l'impression d'entendre la musique ». Je lui disais : «  non, tu rigoles !!!! »
Aujourd'hui bah, je vais le tenter c'est sûr, mais également le « MOF » (Meilleur Ouvrier de France). Qui ne tente rien n'as rien ! Puis, reconnu en Europe, c'est pas mal aussi quand même !!!!!
L'histoire reste à écrire..."
-> Quand on vous connaît un peu, on se demande : « Mais il a quoi en lui ce gars pour être à fond comme cela, toujours en mode recherche, amélioration...»
... Alors c'est quoi, la passion ? l'envie de ? Ça fait mal au ventre ? A la tête?.
 " Je dirais que je veux arriver à savoir faire certaines choses mais pour y parvenir, je dois essayer, comprendre. En essayant, je découvre de nouvelles choses auxquelles je n'avais pas pensé. Dès que j'ai compris, je passe à autre chose.
Oui, je pense que je suis passionné, même trop parfois, car je privilégie plus ça qu'autre chose... Mais c'est comme ça !"
-> « Fou d'images », ce nom vous colle à la peau, cela vient d'où ?
 " Il y a une histoire à ça ; bon, car je suis un fou d'images, ça c'est clair !
Mais lorsque j'étais filmeur, je suis arrivé en station et la boite concurrente s'appelait « les folles images » je me suis dit « je suis fou d'images » et là, internet commençait juste avec les blogs et mon pseudo était déjà « foudimages ».
Je trouve que ça sonne bien. Et mon slogan, j'aime bien aussi !
Un jour, j'ai demandé à une amie : « trouve moi un slogan » car elle écrit beaucoup ; et hop elle me sort : « Plus qu'un métier, un art , une passion , un fou d'images !!! ». Cela me correspond. "
-> Vous êtes un ancien filmeur, ce qui représente pour nous une très bonne école de portrait et de commerce . Bonifiez-vous encore cette expérience à ce jour ?
 " Ah le filmage !... Je pourrais en raconter un wagon !
En effet, combien d'entre nous sortent du filmage?
Et je peux vous dire qu'il y en a de très bons, même des femmes.

C'est la meilleure école : le terrain, condition extrême, monde, chaleur, la neige, etc... Bon après le sable chaud, la mer et la montagne, ambiance vacances, surtout au club-med, c'était pas mal !!! En tous cas, je me suis toujours fait plaisir en filmage. Mon patron me disait : « t'es le seul mec à la montagne ou on voit jamais la montagne et le seul mec à la mer ou on ne voit jamais la mer !... Mais bon, tu vends des photos ».

Au bout de 9 ans de filmage, je voulais passer à autre chose. Donc, Annecy et plage encore, mais là, avec resto, boite, etc.... www.moon-restaurant.com/restaurant-annecy.shtml

J'ai continué pendant 2 ans sur Annecy à en faire l'été avec des mariages en plus et les soirées , comme ça, un peu de com... Et puis fallait que je passe à autre chose car j'ai plus 20 ans !
Bon il m'arrive encore de faire de grosses soirées sur la région ; c'est toujours bon ce petit passage une à 2 fois par an dans les soirées « VIP » de la région ; Il y a toujours du beau monde et le réseau, dans notre métier, c'est très important. Là, on me propose un Loft en plein c 1/2 ur d'Annecy, je suis rentré dedans... Coup de foudre !

Donc, oui. Je dis que mon expérience de filmeur m'a aidée."

-> Alors maintenant que vous avez atteint vos objectifs, quel challenge va vous motiver davantage ?
 " De faire encore mieux peut être.
Un immense studio de 500m2 à New-York !... Mais là, c'est du rêve !
Faire des éditos pour de grandes marques de fringues, oui la mode c'est clair : c'est un domaine qui m'a toujours plus, mais avant tout, je veux encore faire mieux pour mes clients."

-> Vous avez constamment un temps d'avance, voire deux.
Sur quels aspects travaillez-vous actuellement ?
Qu'est ce qui vous titille et que vous ne maîtrisez pas encore assez selon vous ?
 " Je vais me consacrer à progresser en photo de Mode, pour mon plaisir personnel.
Faire des mises en scène de « malade » comme Lachapelle et ça, j'aimerais aussi pouvoir le faire en mariage avec les témoins.
Faire des photos qui pètent, travailler le fait qu'il y ait 5 à 6 personnes sur l'image... A réfléchir !!! Je laisse mon imagination me guider.

Je travaille aussi de plus en plus avec les coiffeurs: j'adore, car c'est leur shoot, ce sont mes lumières ; c'est un partage d'équipe avec les make-up, pour sortir des images ensemble.
Donc, je vais faire des concours coiffure avec eux. En 2011, avec mes photos de coiffure, j'étais finaliste, catégorie « les jeunes talents », au Hairdressing Awards France.
J'ai aimé pouvoir partager avec un jeune coiffeur qui a tout pour lui.

Mon point faible : les nourrissons... Pfffff ,quand je vois les photos de Mathilde Magne, je me dis, « j'abandonne !!!!! » Mais bon, bientôt des stages avec elle, donc, on va progresser !!!! Et je le dis à mes clients : « On attendra qu'il tienne assis , avant, j'y arrive pas ! ». Oui, bien sur que je peux en faire susceptibles de leur plaire, mais moi, ça me plaît pas. Donc, je dis non !!!! C'est bête, je sais, mais c'est tellement mimi un bébé que je préfère savoir le faire avant de le proposer."
-> Pour finir, nous avons vu passé 25 millions de photos en 2012, les vôtres sortent souvent de l'ordinaire ; quels conseils apporteriez-vous aux jeunes photographes ?
 " Faites vous plaisir, osez !!!! "

-> Une note personnelle à votre égard : j'ai trouvé une phrase toute faite, elle vous va comme un gant. Je pense qu'il y a de ça en vous : « Soyons réalistes, exigeons l'impossible »
A bientôt Jérôme et merci ! Ça fait du bien aux yeux.
 " A bientôt Jingoo et merci !!!! "