Interview de Grégory Clément - "Greg'Photo"

Les interviews Annuaire-photographe.fr : Grégory Clément - "Greg'Photo"

Grégory Clément - Greg'Photo

Grégory Clément - "Greg'Photo"
19, rue du Moulin - 88630 Moncel sur Vair
3, rue du chemin Blanc - 54000 Nancy

http://gregphoto.fr
Fiche et contact email, cliquez ici
Chiffre d'affaires avec jingoo en 2012 : 40 927 €
Membre Jingoo depuis Avril 2010

-> Depuis combien de temps êtes-vous photographe ?
Avec quelle formation initiale ? (école photo, lycée pro, autodidacte etc...)?
" Cette année, cela fera 20 ans que je suis installé comme photographe mais j'ai commencé à vendre mes premières photos à l'âge de 15 ans pour pouvoir me payer mon matériel.
Je n'ai pas de formation dans le domaine photographique puisque j'ai fait des études de commerce. Néanmoins, j'ai commencé à apprendre la photo dans des clubs photos puis j'ai été salarié photographe avant de me lancer en roue libre. Donc je pense pouvoir dire que je suis un autodidacte qui a écouté et beaucoup appris de ses pairs."
-> Comment fonctionnez-vous ?
(en magasin, studio, ou de la maison, ...)
 " Bien... Plus sérieusement pour la petite anecdote, lorsque les fournisseurs daignaient me rencontrer il y a quelques années, ils disaient que j'étais "le photographe qui travaille au fond de son garage" et depuis, ça n'a pas beaucoup changé.
Pour ce qui concernent les prises de vues, je m'adapte aux besoins ou envies du client."

-> Décrivez en quelques lignes votre carrière, votre activité
 " J'ai commencé à l'âge de 15 ans, en parallèle de mes études, à faire des photos de maisons et à les vendre à leurs propriétaires. J'ai ensuite fait photographe filmeur, qui est à mon avis la meilleure école au monde. Puis j'ai été photographe sportif et opérateur mariage. Et aujourd'hui, cela va faire 20 ans que je suis à mon compte."
-> Quels types de prises de vues réalisez-vous ? ( mariage, portrait, scolaire, sport ?)
 " Je suis ce que l'on appelle un photographe social. Je travaille donc "l'humain" à toutes les sauces ! "
-> Est-ce un choix ou une obligation de marché ?
 " La photographie sociale est venue naturellement et comme j'étais assez mauvais dans d'autres domaines puisque je n'avais pas les formations et les expériences nécessaires, je me suis spécialisé dans cette voie et je ne le regrette pas. "
-> Faites-vous partie d'un groupement (type UPP, GNPP ...) et que cela vous apporte t-il?
 " Je fais partie du GNPP depuis 2007.
Cela m'apporte une ouverture d'esprit, une certaine maturité et un savoir plus étendu."
-> Avez-vous une fonction particulière au sein de cet organisme ?
 " Ne me sentant pas à l'aise dans ce rôle, j'ai renoncé à être Président du GNPP Lorraine Champagne Ardennes. Néanmoins, je me suis autoproclamé trublion de service, avec option grande gueule! "
-> Vous êtes inscrit sur Jingoo depuis Avril 2010.
En 2011 Vous avez réalisé avec Jingoo 23 241 ? de vente en ligne, en 2012, 40 927 ?, vous repoussez toutes les limites... Où allez-vous vous arrêter ?.
 " J'espère ne pas avoir à m'arrêter..."
-> En 2012 cela représente 3 897 photos vendues. Que pensez vous de vos résultats de ventes en ligne ? Vous attendiez-vous à faire autant, plus, moins ?
 " Compte tenu de la conjoncture actuelle, il serait quand même prétentieux de ne pas être satisfait de ces résultats. Ils sont en adéquation avec mes objectifs.
Bien entendu, on peut toujours faire mieux mais il faut savoir à quel moment on gagne de l'argent pour nous et à quel moment on le reverse entièrement à l'État... "
-> Vos ventes en ligne, ne sont elles que des ventes de mariages, portraits, studio ? ? Ou quelle en est la répartition ?
Pensez vous qu'il soit nécessaire de publier tous types de reportages en ligne ?
 " Jingoo est un site de vente en ligne et par conséquent j'y mets tout ce qui peut se vendre, sauf ma petite culotte il va sans dire ! Encore une fois, je suis un photographe social, pour moi il n'y a pas de différence entre un mariage, un portrait ou une séance studio.
Est-ce qu'il faut vendre tout et n'importe quoi au niveau photo sur internet, c'est une question d'éthique. "

-> Vous avez intégré directement les modules d'accès Jingoo sur votre site web personnel. Qu'est ce que cela vous apporte ?
 " Effectivement, c'est un vecteur de communication non négligeable puisque cela permet de faire connaître nos autres activités à nos clients ou prospects. "
-> Avez-vous remarqué une incidence positive sur votre référencement de site?
 " Je pense que cela aide à être mieux référencé (nombre de clics) mais maintenant d'autres facteurs entrent également en compte dans le référencement, qui est devenu pour moi une vraie jungle. "
-> Comment faites-vous pour réussir aussi bien ?
 " Il y a des règles à respecter, il y a une déontologie à avoir. J'ai appris le métier grâce à des vieux de la vieille. J'ai pris des claques derrière la tête, j'ai remballé mon orgueil.
Il y a une différence entre réussir une photo et réussir des photos. La photographie c'est un petit peu comme la médecine, il y a la médecine traditionnelle et la médecine chinoise. De plus, il faut en permanence se rappeler que c'est le client qui fait de moi ce que je suis et par conséquent, je dois en permanence me souvenir que je suis un artisan de l'image et non un artiste. "
-> Utilisez-vous les coupons personnalisables sur Jingoo ?
 " Nous les avons utilisés au début, mais j'ai préféré mettre en place un système plus personnalisé. "
-> Retravaillez-vous vos photos avant la mise en ligne ? Avec quel logiciel ?
 " Encore une fois, il faut se rappeler que lorsque le client fait appel à mes services, c'est pour avoir mieux, voire beaucoup mieux que ce qu'il peut faire lui-même. Par conséquent, c'est un devoir pour moi de lui présenter un travail fini.
Au niveau du logiciel, j'utilise principalement Lightroom et Photoshop, ainsi que quelques plug-in."

-> Apportez-vous un soin particulier dans la relation client ?
 " Encore une fois, un client se doit d'être respecté, c'est notre meilleure publicité. Il vaut mieux éviter de le prendre pour un c.. et de lui promettre la lune car il va très vite s'en apercevoir.
Je pense qu'un client ne vous en voudra pas si vous lui dîtes "non, ça je ne sais pas faire" et dans ce cas-là vous lui proposez une solution alternative plutôt que de lui dire oui et de le planter.
Et malheureusement, un client, ce n'est pas comme une conquête amoureuse, "un de perdu dix de retrouvés". "
-> Faites- vous des parrainages ?
 "Non, je ne fais pas de parrainages mais je sais néanmoins fidéliser, je pense, ma clientèle."
-> Quelle est l'importance de retravailler les photos ? ( Image de marque, plus de potentiel à l'achat, se démarquer des autres photographes en apportant de la valeur ajoutée à vos photos,...)
Cela engendre t-il davantage de ventes ? Si oui, quel est le pourcentage de ventes en plus liées à cet aspect ?
 " Je n'aime pas spécialement le terme "retravailler" les photos car cela signifie pour moi que je me suis planté à la prise de vues et que j'ai besoin des logiciels pour pouvoir présenter quelque chose de potable à mon client.
Oui, effectivement je vais améliorer ce que j'ai fait sans pour autant dénaturer l'idée de base. Soit une photo est bonne dès le départ, soit elle part à la corbeille.

Il est assez difficile de quantifier le potentiel d'achat supplémentaire car améliorer une image a toujours existé, même au temps de l'argentique. On utilisait déjà des masques, des filtres (que l'on appelait des bas que l'on mettait devant l'objectif de l'agrandisseur) et des pinceaux de retouche pour enlever les poussières. "
-> Que cela apporte-t-il à vos clients de mettre vos photos en ligne, en dehors de la vente bien sûr ?
 " Cela permet à mes clients de les partager à travers le monde. Pour nos amis Martiens, il n'y a malheureusement pas encore de connexion internet. "
-> Pourriez-vous vous passer de la vente de vos photos sur internet aujourd'hui ?
Quelle incidence cela aurait-il ?
 " Je pense qu'il faut prendre la question autrement : pouvons-nous à l'heure actuelle vivre sans internet, sans téléphone portable, en bref uniquement d'amour et d'eau fraîche.. ?
Plus sérieusement, oui, cela doit être possible, mais avons-nous envie de revenir en arrière ?... "

-> Que pensez vous de l'aspect gagnant/gagnant ? En d'autres termes, quel est votre opinion sur le fait que Jingoo ne prenne pas d'abonnement, ne fixe pas de limite de stockage et qu'il ne se rémunère uniquement si vous réalisez des ventes en ligne ?
 " Je considère Jingoo comme un prestataire. Vous m'avez apporté un savoir-faire que je n'avais pas et vous me déchargez d'une partie commerciale où de toutes façons auparavant je n'étais pas spécialement présent.

En ce qui concerne la non limite de stockage, c'est donnant/donnant car comme vous le dîtes plus vous me laissez la possibilité de présenter des images, plus je vends et donc plus vous gagnez.

Pour ce qui est de votre commission, je vous dirais bien que tout travail mérite salaire et que l'un dans l'autre, vous n'êtes pas plus chers que les autres solutions que j'utilise. Ce n'est pas pour autant que je vous autorise à augmenter votre pourcentage... "

-> Nous avons un système de relances automatiques des clients unique en son genre et le plus performant du marché. Certains photographes déclarent que cela à un impact d'environ 30 % de commandes en plus. Et d'après vous ?
 " Pour être franc, je n'en ai aucune idée. "

-> Vous avez eu plus de 30 commandes en ligne avec le paiement par carte bancaire en 3 fois. Une commande de 1 357,98 ? par exemple. Pensez-vous que nous avons eu raison de proposer ce type de service exclusif ?
Cela pousse t-il les clients à passer de plus grosses commandes?
En période de crise, cela aura t-il un impact sur vos clients ?
 " Pourquoi à l'heure actuelle devrions-nous nous passer d'un service qui existe quasiment partout ailleurs ? Je pense qu'il serait même intéressant de proposer de véritables crédits.

Il ne fait aucun doute que cela a une incidence sur le montant des commandes. "

-> Vous êtes pour nous un photographe leader dans votre région ; comment voyez-vous le futur ? (marché de la photo de mariage, portrait ?)
Que faut t-il faire pour tirer son épingle du jeu d'après vous ?
Votre région a t-elle des spécificités concernant la photo de mariage et de portrait ?
 " Ma boule de cristal est gelée en ce moment donc j'ai beaucoup de mal à vous parler du futur. Néanmoins, je pense que la photographie en général est en pleine mutation. On photographie différemment et de nouvelles tendances apparaissent.
Comme expliqué auparavant, je pense qu'il existait une certaine déontologie dans ce métier qui tend à disparaître... Aujourd'hui pour beaucoup, on n'achète plus un souvenir mais de la photo au kilo (kilo de papier, kilo-octets) et je pense que c'est une erreur.

Vous me demandez ce qu'il faut faire pour tirer son épingle du jeu, je vous répondrai encore une fois qu'il faut garder une certaine ligne de conduite et savoir être patient.

J'ai la chance de réussir à ne travailler quasiment que sur ma région, par conséquent j'avoue que je ne sais pas trop comment cela se passe ailleurs. Mais pour le peu que j'en vois ou que j'entends, je ne pense pas qu'il y ait une grosse différence. Le nuage de Tchernobyl ne s'est pas arrêté aux frontières, la recherche de qualité en est de même. "